• Jour J

     

    Le jour J est arrivé, mon p'tit sac de voyage à la main, mon mari de l'autre, nous procédons aux démarches d'admission, je demande s'il y a des chambres individuelles, la personne me répond qu'il y en a 5 par étage mais réservées pour des opérations lourdes et longues (je ne me doutais pas que j'y aurais droit à la 3e opération)..... donc les chambres sont à 2 lits, 1 côté fenêtre, l'autre côté couloir......soit, allons'y !!!!

    Arrivée dans la chambre, pfffff une tite déception j'suis côté couloir...... ben oui moi c'est comme dans l'avion j'aime le hublot, bon pour quelques jours on va pas en faire une jaunisse, de toute façon y'a pas l'choix !

    Arrivée de l'infirmière qui vient expliquer comment va se dérouler la soirée et à quelle heure est prévue l'intervention le lendemain, sur le lit un p'tit package chaussons, chemise pour le bloc, un produit pour la douche et les cheveux , aïe je vois un flacon de Bétadine, je demande autre chose y étant allergique, j'me suis déjà tapé un œdème de Quincke sévère , j'suis pas là pour remettre ça, en fin de compte je gagne au change j'ai un joli liquide rose tout zoli !!!! L'infirmière s'est munie de 2 « bracelets » un bracelet qu'elle pose sur un des barreaux du bout de lit et un autre à mon poignet portant mon nom, ma date de naissance et mon n° de dossier. Elle me dit qu'un interne va venir pour me réexpliquer le déroulement de l'opération, qu'ensuite ce sera l'anesthésiste et pour conclure me demande si j'ai bien compris pour mon intervention........je finis par me demander, si elle me prend pour une gogole ? je constaterai par la suite........... déjà que j'suis pas atteinte pffffffff et ensuite que c'est ainsi que l'on procède à l'Institut.

    Le moment est venu de faire une prise de sang , cela est normal et en ce qui me concerne vérifier mon taux de sodium, souvenez-vous il était bien trop bas, arrive une aide soignante pour prendre la tension et la température, maintenant direction « médecine nucléaire » pour faire une injection dans le sein d'un produit spécifique, afin que le lendemain lors du geste chirurgical, par le biais de ce liquide le repérage du « ganglion sentinelle » soit fait.

    Oups, mais qu'est-ce qu'elle raconte, de quoi elle parle ? C'est sans doute la question que vous vous posez ?.

    Bon, attendez j'vois bien que vous ne suivez plus, faut dire que mon explication laisse à désirer.......

    J'vous explique :

    Ganglion sentinelle

    Le « ganglion sentinelle » est un ganglion situé dans l'aisselle. Il est anatomiquement le plus proche de la tumeur du sein, et en conséquence, le premier ganglion susceptible d'être atteint en cas de propagation tumorale.

    Chez 2/3 des patientes atteintes d'un cancer du sein, les ganglions de l'aisselle ne sont pas atteints. Dans ce cas, leur ablation est inutile.

    De nombreuses études ont démontré que lorsque le « ganglion sentinelle » est normal (non atteint), l'atteinte des autres ganglions reste très exceptionnelle

    L'ablation des « ganglions sentinelles » se fait en même temps que l'ablation de la tumeur primitive du sein. Ces ganglions sont analysés pendant l'opération, de même que la tumeur.

    La technique du « ganglion sentinelle » permet de ne pas faire de « curage axillaire » aux patientes qui n'en ont pas besoin (cas où les « ganglions sentinelles » sont indemnes de métastases).

    Par le fait que le nombre de ganglions extirpés soit plus petit, cette technique permet de réduire considérablement les conséquences désagréables liées au « curage axillaire ». En outre, il s'agit d'une intervention mineure, moins douloureuse, et associée à un moindre pourcentage de complication.

    Pendant l'opération  

    • Il existe de rares cas d'allergie au colorant bleu.
    • Si l'analyse per-opératoire révèle que les ganglions sont atteints ou que la tumeur primitive mesure plus de 20 mm, on procède au « curage axillaire » lors de la même opération.
    • Parfois, dans environ 5% des cas, on n'arrive pas à détecter les « ganglions sentinelles » lors de l'opération. On procède alors au « curage axillaire » lors de cette même intervention.
    • Toutes les complications liées à la technique du « curage axillaire » et décrites précédemment peuvent également survenir avec la technique du « ganglion sentinelle ». Toutefois, elles sont plus rares et nettement moins désagréables.

     Après l'opération

    • Parfois, quelques jours après l'opération et après des analyses spéciales plus longues, il est possible que l'on retrouve tout de même des cellules cancéreuses non détectées lors de l'examen initial dans le « ganglion sentinelle ». Dans ce cas, une seconde opération sous anesthésie générale est nécessaire afin de compléter l'ablation des ganglions restants (« curage axillaire »).
    • Parfois, le colorant bleu injecté sous la peau au moment de l'opération peut la tatouer temporairement. Cette coloration disparaît en règle générale dans les 4 mois suivant l'intervention.

    Voilà vous savez tout maintenant !!!!!!

    Poursuivons, me voilà de retour dans la chambre l'anesthésiste arrive, et me dit : »Mme L votre taux de sodium est trop bas, il faut vous mettre sous perfusion  maintenant ,car si le taux n'est pas suffisant pour demain matin nous serons obligés de retarder l'opération », il semble qu'un taux anormalement bas de sodium peut avoir des conséquences néfastes sur le cœur........ L'ambiance est plantée, mais bon cool........restons calmes ............

    Repas léger ce soir, une claque au cul (sourire) et au lit avec un p'tit calmant, réveil matinal demain opération à 8h, lever à 6h30 pour douche et shampoing............wouinnnnn moi qui ne suis pas une lève-tôt{#}


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Février 2012 à 19:01

    ça c'est l'horreur j'ai horreur des opérations en 1er !!!!!!!!!!! en tous les cas tu expliques très bien ma majolo chapeau à toi !

    gros bisous

    Coco

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :