• Le PAC dans tous ses états.........

    Marque restante de PAC

    Marque restante du passage du PAC

    Jour J pour l'implantation du PAC (Port à Cathéter), me voici à l'HDJ (hôpital de jour) côté gauche sur le palier, le côté droit est aussi l'HDJ mais chimio........cet endroit sera mon point de rendez-vous durant 5 mois avant d'en découvrir un autre pour la radiothérapie.

    Des noeuds dans le ventre.......... c'est toujours ainsi lorsque l'on se dirige vers une pratique encore inconnue dont notre corps va découvrir les effets, enfin je suppose que je ne fais pas exception?

    On me fait pénétrer dans une salle et m'installer sur la table au centre de la pièce en dessous de l'éclairage de salle d'op. J'ai à faire à 3 personnes tout à fait charmantes qui utilisent tout ce dont elles disposent pour tenter de me détendre.......elles ont l'habitude!

    Pour cela, elle me demande ce que j'aimerais écouter comme musique.......Euhhhhh, ben j'écoute radio Latina dis-je toute surprise......et hop l'une d'entre elles cherche sur la radio la fréquence de la station, wouahh cool, maintenant la personne qui va intervenir pour m'implanter le PAC m'explique de quelle façon elle va procéder, bien que l'on reçoive des facicules nous expliquant la technique où figure également des schémas , de recevoir les infos oralement n'est pas inutile.

    Petite explication du PAC prise sur le site "chirurgie-cancer"

    La perfusion de chimiothérapie nécessite la pose d'un dispositif interne (la chambre implantable) relié à une grosse veine centrale, permettant de perfuser de façon prolongée ou d'administrer les traitements intraveineux en toute sécurité. Elle évite l'effet toxique du produit sur des veines de calibre inférieur, comme celles du bras. Elle est particulièrement indiquée lorsque les veines sont fragiles ou inutilisables. La chambre implantable (ou cathéter implantable, PAC, Port à Cath, CIP…) se compose d'une chambre, sorte de petit réservoir surmonté d'un septum (membrane épaisse) et d'un cathéter, fin tuyau qui se fixe à la chambre. La chambre qui a la taille d’un sucre en morceau fera une petite bosse discrète sur la paroi thoracique immédiatement en dessous de la clavicule droite ou gauche.

    Première tentative d'implantation non loin de la clavicule à la base du cou, après m'avoir montré le modèle similaire à celui qu'elle m'inplantera sous la peau. On me fait une anesthésie locale et en attendant qu'elle soit efficace, le chirurgien me demande de lui raconter mes dernières vacances ou ce dont j'ai envie.......euhhhh pas très envie de parler, mais bon tentons quand même, et là il commence à farfouiller à l'endroit où il a fait l'entaille pour glisser le PAC, je n'ai pas mal, mais ce n'est pas très agréable.......au bout d'un sérieux moment, obligation de capituler devant la grosseur de mes veines, elles seraient semble t'il à cet endroit comme celles des bébé....oups!!!!

    Donc le chirurgien me prévient qu'il change d'endroit et là ce sera près de l'aisselle du côté gauche mon cancer étant à droite. Incision de quelques centimètres permettant d'incérer le petit boitier et ses 2 petits tuyaux minuscules, dont l'un doit être mis dans une artère allant au coeur........bouuuuu ce n'est vraiment pas une partie de plaisir, mais il n'y a pas le choix, c'est là que se mettront les perfs de la chimio.

    L'implantation sera plus longue que prévue soit environ 1h au lieu d'1/2 h, en me relevant de la table, un malaise est arrivé, sans doute davantage dû au stress qu'à un problème physique quelconque.......voilà 3 points de suture ou peut-être 4 je ne sais plus......on voit sous ma peau ce renflement du boitier, mais c'est parfaitement indolore.

    Dès le lendemain un hématome, mais sans gravité après avoir appelé le service concerné.

    Me voilà prête pour ma première séance de chimio 2 jours plus tard..........

    La veille j'ai pris les médocs prescrits pour, ne pas avoir de maux d'estomac, de nausées et ceci, et cela......

    Ce matin j'ai mis un patch anesthésiant à l'endroit du PAC comme préconisé, afin de ne pas sentir lorsque l'on me fera les perfusions.....

    Même palier, changement de côté aujourd'hui, là nous nous dirigeons sur la droite HDJ chimiothérapie ......Nous attendrons d'être appelés, à ce moment une infirmière ira à la pharmacie chercher les produits faisant partis du protocole, ils seront incèrés dans une pochette avec aiguilles, flexibles pour relier les poches contenant les produits, les champs pour les poser c'est franchement bien fait.

    Un des oncologues présent nous prend pour nous expliquer encore et encore comment va se dérouler la séance, j'ai omis de souligner à nouveau qu'à chaque changement de main, autrement dit toute personne intervenant sur nous, nous demande toujours notre nom, date de naissance et nom de jeune fille afin de vérifier avec les étiquettes apposées sur les produits.

    Pour moi ce sera 3 séances de FEC 100 et 3 séances de Taxotère, le second étant mieux toléré que le premier, bien sûr ne faisant rien normalement ce sera l'inverse qui se produira sur moi!!!!!!

    Dans ce service il y a 2 types d'équipement, les salles avec les lits pour les traitements longs, certaines personnes passent la 1/2 journée sous perf, voire peut-être plus, et il y a la salle fauteuils pour les traitements plus courts. Le premier jour j'ai droit, comme toute nouvelle patiente et première injection au "lit", ne connaissant pas la façon dont je pourrai réagir.....malaise ect......

    Les produits en perfusion mettent environ 1h 1/4 à s'écouler......olala ça me pique le nez comme si j'avais mangé de la moutarde extra forte, j'en fais part à l'infirmière qui m'explique que c'est normal dans le FEC 100 il y a un produit dérivé de la moutade, bon d'accord mais avec la moutarde j'aime bien avoir des saucisses

    Voilà, ma première séance se termine, je trouve que les infirmières sont extraordinaires, jeunes, dynamiques, souriantes un vrai plaisir, si l'on peut dire, mais qui permet d'oublier l'espace du temps passé dans le service, nos craintes et angoisses, je ferai ici de belles rencontres, j'en garde un souvenir très ému

    Retour à la maison , où je vais devoir prendre durant 2 jours les médicaments pour tenter de limiter les premiers effets secondaires........ lorsque je retournerai dans 3 semaines à l'institut,  je n'aurai plus de cheveux........ soit ils seront tous tombés, soit tous rasés, mais je refuse l'allure "dalmatien" ...........

    Je ne m'attendais pas à la réaction brutale qui se  manifestera 10 jours plus tard..........j'étais prévenue et j'avais toutes les consignes à suivre en cas de température......je l'expérimenterai


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Réjean
    Samedi 18 Février 2012 à 20:06

    J'appréhende la suite, mais en même temps, je te dirais que je suis content de savoir ce à travers quoi tu es passée.  Je ne me sens que plus proche de toi malgré la distance.

    Je t'embrasse !

    2
    Samedi 18 Février 2012 à 23:00

    Que te dire si ce n'est MERCI mon Biquet 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :